Actualités

30.11.2015

La Banque Alternative Suisse signe l'Appel de Paris pour l'Abandon du Charbon

La Banque Alternative Suisse est la première banque helvétique à avoir signé l’Appel de Paris. Elle s’engage ainsi à continuer de ne pas investir dans le secteur du charbon. Avec cet appel, l’organisation non gouvernementale BankTrack cherche à obliger le secteur financier à contribuer à la protection du climat.

Première banque du pays signataire de l'Appel de Paris, la Banque Alternative Suisse (BAS) s'engage publiquement à continuer à tout mettre en œuvre pour ne pas investir dans le charbon en tant que source d'énergie. BankTrack a lancé l'Appel de Paris peu avant la Conférence de Paris de 2015 sur le climat. Par cette campagne, l'organisation non gouvernementale vise à forcer les banques à participer à l'effort contre les changements climatiques.

L'industrie du charbon émet beaucoup de CO2

Selon BankTrack, le secteur du charbon est la cause de près de la moitié des émissions mondiales de CO2. Il est donc judicieux d'y agir afin d'éviter que le climat se réchauffe au-delà du seuil critique de deux degrés Celsius. Plutôt que de cibler directement les entreprises de l'industrie du charbon, l'Appel de Paris lancé par BankTrack place les banques face à leurs responsabilités. Celles-ci contribuent, par leurs investissements, à l'extraction et à l'utilisation de ce combustible fossile comme source d'énergie. Voilà pourquoi, lors de la Conférence de Paris sur le climat, elles devraient s'engager à abandonner le financement de l'exploitation minière et des centrales au charbon, pour se consacrer à promouvoir les énergies renouvelables. Les banques qui, comme la BAS, renonçaient déjà de leur plein gré à investir dans le charbon sont invitées à appuyer la campagne avec la promesse de continuer sur cette voie. Plus de 130 organisations du monde entier, dont Greenpeace, la Déclaration de Berne, Alliance Sud et Actares, soutiennent l'Appel de Paris.

La BAS exclut les combustibles fossiles depuis sa fondation

Depuis sa création, la BAS soutient le développement des énergies renouvelables. Elle exclut de financer tous les combustibles fossiles. Dans le domaine des investissements, ses critères de sélection sont si stricts que l'univers de placement ne peut inclure aucun fournisseur d'énergie recourant à des ressources fossiles. A ce jour, outre la BAS, huit autres banques ont signé l'Appel de Paris.

Plus d'informations

Le site web de la campagne: www.dotheparispledge.org