Actualités

31.01.2018

«Hope»

«L'insertion grâce à la formation - s'aider soi-même et aider les autres», telle est la devise du projet lucernois «Hope» qui vise à accompagner les demandeuses et demandeurs d'asile pour qu'ils puissent intégrer le marché du travail suisse. La Banque Alternative Suisse soutient le projet avec 1000 francs.

Quiconque fait une demande d'asile en Suisse est susceptible d'attendre deux, voire trois ans, avant de savoir si elle ou il peut rester dans notre pays. Il est très difficile pour les personnes concernées de trouver en emploi avant qu'une décision soit prise.  Le canton de Lucerne propose aux demandeuses et demandeurs d'asile 200 leçons d'allemand durant cette période. Plus aucun soutien à l'intégration n'est offert par la suite. Selon l'association Hope :
«Une personne qui, pendant deux ou trois ans, est contrainte à l'oisiveté, perd sa dignité, sa confiance en soi et même ses compétences professionnelles acquises dans son pays d'origine». Hope veut contrer cette évolution.  

Une offre diversifiée

L'association propose des cours d'allemand et a pour but que chaque participant-e acquiert le niveau B1 après une année. Elle aide à combler les lacunes scolaires, par exemple en mathématiques, informatique ou éducation civique. Les personnes en demande d'asile sont accompagnées par des coaches bénévoles suisses qui peuvent répondre aux questions courantes liées à la vie dans notre pays et aider à l'insertion sur le marché du travail.

Recevoir et donner

L'offre est payante. Chaque demandeuses et demandeurs d'asile qui bénéficie du soutien de Hope paie en fournissant des heures de travail bénévoles dans un rapport de 1:2. En d'autres termes, chacun-e transmet les connaissances acquises à d'autres personnes en donnant des cours de mathématiques ou d'informatique, en offrant des prestations de traduction pour d'autres personnes dans la même situation, ou en travaillant au sein d'autres associations dans le domaine de l'aide aux réfugié-e-s. Les participant-e-s gagnent en confiance en soi et transmettent l'esprit de « Hope ».

Recherche de fonds

Hope cherche 18'000 francs via la plateforme 100-days.net pour payer du matériel et des leçons scolaires ainsi que des frais d'examen. La Banque Alternative Suisse soutient le projet avec 1000 francs. En 2018, la BAS booste chaque mois avec une somme de 1000 francs un projet écologique et social particulièrement intéressant présenté par la plateforme 100-days.net.

Plus d'information:

Davantage d'informations sur le projet sur 100-days.net.