Actualités

30.05.2018

La BAS soutient le projet «U25»

Le projet U25 veut aider les jeunes qui vivent une situation de crise. Deux parmi ces jeunes récoltent 30'000 francs via la plateforme 100-days.net. La Banque Alternative Suisse soutient l'initiative avec 1000 francs.

Un triste constat : le taux de suicide en Suisse figure parmi les plus élevés au monde et touche particulièrement les jeunes. Selon l'Office fédéral de la statistique, chaque année une centaine de jeunes âgés entre 8 et 29 ans se suicident et plus de 5100 font une tentative. Le programme de prévention en ligne U25 a été lancé par un travailleur social de Suisse orientale afin de contrer cette situation.  

Des jeunes rencontrent des jeunes

L'idée de U25 est d'apporter du soutien et de créer de la confiance. Les jeunes en situation de crise peuvent envoyer un helpmail à U25 via une plateforme en ligne et recevront une réponse anonyme d'une personne elle aussi âgée entre 17 et 25 ans. Les initiateurs de la plateforme sont d'avis qu'entre jeunes de même âge, qui parlent le même langage et d'égal à égal, la confiance devrait s'installer plus facilement. Mais ils sont aussi conscients des limites: « Notre démarche n'est pas que les conseillères et conseillers entament une aide psychologique mais d'offrir un lien relationnel, car pour la plupart des jeunes tentés par le suicide c'est cela qui manque: une interlocutrice ou un interlocuteur stable et sur qui il est possible de compter.» Si les jeunes font une bonne expérience en se confiant à quelqu'un d'autre, l'étape suivante qui consiste à recourir l'aide d'une personne professionnelle sera plus aisée.

De l'argent pour la formation

Le travail, sur une base volontaire, des conseillères et conseillers est très exigeant. Elles et ils s'y préparent soigneusement lors de formations. De plus, leurs mails-réponse sont vérifiés par un-e expert-e professionnel-le et des supervisions sont régulièrement organisées. Afin d'augmenter le nombre de conseillères et conseillers et d'élargir le réseau, les deux initiateurs chechent 30'000 francs via la plateforme de crowdfunding 100-days.net. La Banque Alternative Suisse participe à hauteur de 1000 francs. « Ce projet demande du courage », explique Sarah Eggo de la BAS. « U25 est connue en Suisse orientale, mais il serait souhaitable de proposer l'offre aux jeunes en situation de crise partout en Suisse. » La BAS booste chaque mois avec une somme de 1000 francs un projet écologique et social particulièrement intéressant présenté par la plateforme 100-days.net. Un jury indépendant procède au choix.

Weitere Informationen

Davantage d’informations sur le projet sur 100-days.net.

Actualités sur le même thême :
La BAS booste le projet «Vision Luxusüberschuss»