Actualités

06.12.2018

Après la mousson

La BAS booste la reconstruction d'une coopérative de commerce équitable en Inde du Sud.

Les pluies de la mousson qui se sont abattues en août 2018 sur le Kerala, au sud de l'Inde, étaient les plus violentes depuis 100 ans. Les inondations ont coûté la vie à une centaine de personnes et provoqué d'immenses dégâts, notamment aux exploitations agricoles. Les pertes de récoltes se chiffrent en millions et sapent les bases existentielles.

Les 4'500 petites paysannes et petits paysans de la coopérative «Fairtrade Alliance Keralal» (FTAK) ont été durement frappé-e-s. Les exploitations qui lui sont affiliées produisent essentiellement des noix de cajou, des épices, du café, du cacao et des produits à base de noix de coco. FTAK peut écouler ses produits à des prix équitables grâce aux organisations partenaires suisses Pakka et Crowdcontainer. Ces deux entreprises veulent faciliter la reconstruction de la coopérative en lançant une récolte de fonds sur la plateforme de crowdfunding 100days.net. L'objectif est de réunir 250'000 francs, réparti en six sous-objectifs.

Une approche holistique du commerce équitable

«La reconstruction de cette coopérative du commerce équitable après ces terribles intempéries nous tient véritablement à cœur» explique Edy Walker, gérant de l'association. Fonds d'innovation de la BAS et membre du jury de ce booste extraordinaire sur 100days.net. «Le modèle d'affaires basé sur la solidarité nous a particulièrement convaincu. Il interprète le commerce équitable d'une manière holistique et va au-delà du paiement d'un prix équitable pour les produits. Dans une situation de crise comme celle que vit le Kerala, les importateurs Pakka et Crowdcontainer ne se tournent pas simplement vers d'autres producteurs. Ils forment une communauté solidaire qui inclut aussi les consommateurs et les producteurs. Une approche qui répond en tout point aux aspirations de la BAS.»

Un coup de rein supplémentaire

La BAS soutient la reconstruction de la FTAK avec un boost extraordinaire de 1'000 francs. La banque octroie chaque mois cette somme à un projet particulièrement écologique ou social présenté sur la plateforme de crowdfunding 100days.net.

Le premier sous-objectif de 20'000 francs a été atteint, mais cela procure uniquement une aide d'urgence. FTAK a besoin d'autres soutiens pour que les paysannes et paysans du Kerala puissent sortir de la précarité.

Davantage d'informations sur le projet

Illustration: Pakka