Actualités

15.10.2019

Clip vidéo: La musique classique s'invite à la BAS

Du début de l’année jusqu'à la fin de mois du juin, on entendait de la musique classique résonner dans les bureaux de la Banque Alternative Suisse à Lausanne. Une fois par semaine, des étudiantes et étudiants de la Haute école de musique (HEMU) y venaient et jouaient, six minutes durant, différentes pièces de musique classique.

Ces mini-concerts en direct avaient lieu grâce à une collaboration entre la banque et le projet de recherche «ondée musicale» mené par Catherine Imseng-Ruscito, professeure à l’HEMU, et soutenu financièrement par la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO).

Avec cette expérience, Catherine Imseng-Ruscito a étudié l’impact des interventions musicales sur les employées et employés et sur leur travail. «C’est quelque chose qu’ils vont recevoir gratuitement, et nous voulons voir ce que cela pourrait leur apporter.» La motivation de cette pianiste à se lancer dans l’aventure? L’envie «d’amener la musique classique en dehors des salles des concerts, là où on ne l’attend pas».

Une expérience unique

Cyprien, un des étudiants participants, voit cette intervention comme une expérience unique. «En jouant, j’ai ressenti de la distance, car les personnes qui m’écoutaient étaient à leur bureau, mais d’un autre côté, il y avait également de la proximité grâce à la curiosité du public», raconte-t-il. Cloé Antille, employée à la Banque Alternative Suisse, attendait toujours avec impatience ce rendez-vous particulier: «Il m'a permis de faire une petite parenthèse dans mon travail et, quand j’écoutai la musique, je me sentai apaisée.» 

Résultats de l'étude en vidéo

Les résultats de cette expérience musicale sont maintenant disponibles. Entre autres choses, les réactions du personnel du BAS ont été évaluées. Des impressions, un résumé des résultats et d'autres informations peuvent être trouvés dans la vidéo suivante :