Actualités

17.09.2020

La BAS booste sur Crowdify:
1'000 francs pour « AsyLex »

Représentation juridique de personnes placées en détention pour être expulsées : Par le biais de la plateforme de financement participatif Crowdify, la BAS soutient un projet qui, grâce à une douzaine de bénévoles, permet aux personnes emprisonnées d'accéder à des conseils et à une représentation juridique.

Les ressortissant-e-s de nationalité étrangère qui n'ont pas le droit de séjourner dans notre pays peuvent être placé-e-s en détention administrative (familièrement : détention aux fins d'expulsion) pour une durée maximale de 18 mois - sans avoir commis d'infraction pénale. L'unique but de cette mesure est de priver de liberté les requérant-e-s dont la demande d'asile a été rejetée, en attendant leur expulsion ultérieure. La plupart des personnes concernées ne voient jamais une avocate ou un avocat, bien qu'elles soient parfois détenues pendant des mois - et un recours fructueux est pratiquement impossible en l'absence d'une représentation juridique. 

Avec sa petite équipe de bénévoles, l'association à but non lucratif « AsyLex » offre aux personnes en détention administrative des conseils juridiques gratuits et une représentation en justice. Les treize bénévoles établissent des demandes de libération, rédigent des plaintes et participent aux audiences en prison. Bien que tout le travail soit effectué sur une base volontaire, des dépenses sont incontournables, par exemple pour le loyer des bureaux, les coûts d'impression, les frais de port ou de déplacement. La campagne de financement participatif vise à couvrir ces coûts.

Secteur d’encouragement BAS 

« Inclusion sociale » est un des neuf secteurs d’encouragement de la BAS. La banque y soutient notamment des entreprises et projets dont le but explicite est l'inclusion économique et sociale de personnes vivant avec un minimum vital.

Informations supplémentaires sur le projet