Actualités

01.09.2021

Résultat semestriel 2021 :
Un résultat semestriel réjouissant malgré la pression sur les marges

La BAS poursuit sa progression, mais le produit brut des intérêts est bien inférieur à celui de l’an dernier. Pour renforcer son modèle économique durable, la Banque a réduit le taux d’intérêt de base au 1er août 2021.

L a direction générale de la BAS dans le premier semestre 2021. De gauche à droite :  Tanja Reuter, Etienne Bonvin, Nicole Bardet, Michael Diaz und Melanie Gajowski. Photographe: Ruben Hollinger

Les revenus de la BAS ont évolué de manière opposée lors du premier semestre : tandis que les opérations de commission et les prestations de service ont augmenté de plus de 0,7 million de francs, le résultat brut du produit des intérêts a baissé de 1,26 million de francs par rapport à 2020. La dissolution de corrections de valeur a eu un effet positif sur le produit net des intérêts. Elle a contribué à maintenir le résultat semestriel au niveau de celui de l’année précédente.

Rentabilité sous pression

Dans le domaine des crédits, le revenu continue de diminuer en raison de la forte concurrence entre établissements bancaires. Le produit des intérêts et dividendes sur les placements financiers s’affaiblit constamment, alors que le coût des avoirs auprès de la Banque nationale suisse croît. Cela tient notamment à une évolution a priori positive : de plus en plus de client-e-s rejoignent la BAS. Elles et ils étaient 42 888 au 30 juin 2021, soit une augmentation de 1 311 par rapport à fin 2020. 

Au 1er août, la BAS a étendu les taux d'intérêt négatifs à presque tous les comptes en abaissant le taux de base de 0,25 %. L'effet de cette mesure sur les divers secteurs d'activités ne pourra être évalué avec plus de précision seulement l'an prochain.

Davantage de placements, d'avoirs en compte et de crédits

Le transfert de l’épargne dans des placements se poursuit : le volume sous dépôt a considérablement augmenté – d’environ 99 millions de francs – et le fonds de placement BAS a fait l’objet d’une forte demande, passant en six mois de 35 à 59 millions de francs. Le volume des crédits a progressé, lui aussi. Toutefois, son accroissement de 12 millions de francs est largement inférieur à la hausse des avoirs de la clientèle, de 61 millions de francs. 

L’avenir avec confiance

La BAS doit relever plusieurs défis, ne serait-ce qu’en raison de l’orientation socio-écologique qu’elle a choisie. De larges pans de la société exigent aujourd’hui ce que la BAS applique depuis plus de trois décennies, ce qui nous procure une grande confiance en l'avenir. Nous constatons une forte demande en faveur de l’économie réelle, de projets et entreprises socio-écologiques ainsi que d’investissements durables. Nous avons la conviction que cela ouvrira également de nouvelles perspectives dans le domaine des crédits. 

Vous trouverez des chiffres détaillés ici (pdf).

Contact via le service médias :
Katrin Wohlwend
Courriel 
T 062 206 16 64