Crise du Corona

Nous sommes là pour vous, mais de manière différente.

  • Chères et chers client-e-s

    Lors de sa séance extraordinaire du 18 octobre dernier, le Conseil fédéral a renforcé les mesures contre la propagation du coronavirus. Les entreprises sont notamment invitées à envoyer leurs employé-e-s en télétravail, dans la mesure du possible. 

    La BAS suit les recommandations du Conseil fédéral et réduit donc avec effet immédiat les heures d'ouverture de ses guichets ou centres de conseil et des centrales téléphoniques de tous les sites. Les heures d'ouverture ajustées sont disponibles ici

    Dans la mesure du possible, nous demandons à notre clientèle d'éviter les rendez-vous sur place et d'utiliser les autres moyens de communication à disposition. Les rendez-vous sur place doivent être réservés aux affaires urgentes. 

    En raison des heures d'ouverture réduites et des mesures de télétravail, les délais d'attente pour les rendez-vous ainsi que pour le traitement des demandes peuvent être plus longs. 

    Cela s'applique en particulier aux conseils globaux ainsi qu'aux ouvertures de comptes qui nécessitent un rendez-vous en personne, par exemple les ouvertures de comptes pour les associations.

    Questions et réponses

    • Les guichets de la BAS sont-ils ouverts?

      Oui, mais de manière ajustée et sur rendez-vous seulement :
      Pour permettre au plus grand nombre possible de nos employé-e-s le télétravail, nous avons réduit les heures d'ouverture de nos guichets ou centres de conseil et des centrales téléphoniques de tous les sites BAS.
      Dans la mesure du possible, nous fournissons des conseils par téléphone ou courriel. 

      Nos heures d'ouvertures actuelles : 

      Réception : 
      Lundi: 
      fermée 

      De mardi à vendredi, seulement sur rendez-vous : 
      10.00 à 12.00 heures
      14.00 à 15.30 heures


      Centrale téléphonique : 
      De lundi au vendredi :
      9.00 à 12.00 heures
      13.30 à 16.00 heures 

       

    • Comment pouvez-vous nous aider ?

      Vous pouvez nous aider,

      • en traitant autant que possible vos opérations via e-banking.
      • en nous contactant pour des renseignements brefs via Securemail dans l’e-banking our courriel afin de soulager nos lignes téléphoniques.
      • en reportant les demandes non urgentes.
      • en prenant un rendez-vous pour des consultations plus détaillées et urgentes.
    • Qu’advient-il des rendez-vous déjà fixés ?

      Vous n'avez rien à faire, nous allons vous contacter. Les entretiens de conseil avec les clientes et clients se font désormais par téléphone.
      Les entretiens en vis-à-vis sont possibles  dans des cas exceptionnels sur demande, à condition que les règles d'hygiène et de distance puissent être respectées.

    • Que fait la BAS pour son personnel ?

      Afin de protéger nos collaboratrices ainsi que nos collaborateurs et de ralentir la propagation du virus, nous avons rendu possible le travail en home office pour une grande partie de nos équipes.

      Les collaboratrices et collaborateurs qui, en raison de leur fonction, doivent impérativement travailler dans les bureaux de la banque, se tiennent à une distance suffisante les un-e-s des autres et respectent les prescriptions d'hygiène communiquées par l'OFSP. En outre, nous leur permettons d'arriver et de partir en dehors des heures de pointe en raccourcissant les horaires d'ouverture.

      Nous recommandons à toutes les personnes faisant partie d’un groupe à risque de travailler à domicile dans tous les cas. Si cela s’avère impossible, nous élaborons ensemble des solutions alternatives.

    • Attention : les criminels profitent de la crise du corona !

      La situation d'insécurité actuelle entourant le coronavirus est exploitée par des criminels de manière ciblée. Au moyen de faux appels téléphoniques ou de faux e-mails, les fraudeurs se font passer pour des personnes de confiance, de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une entreprise qui cherche à vous acquérir comme intermédiaire financier, de votre banque ou de la police. En vous questionnant sur votre état de santé, ils tentent d'obtenir des informations personnelles confidentielles.

      Il est instamment recommandé d'ignorer ces demandes. Ne donnez jamais vos mots de passe, données d'accès ou lettre d'activation Cronto SwissSign et ne téléchargez jamais ces données sur Internet.

      Ne cliquez sur aucun lien et n'ouvrez aucune pièce jointe provenant de courriels suspects. Le mieux est de supprimer immédiatement ces courriels.

      Si vous remarquez quoi que ce soit de suspect en vous connectant ou en travaillant dans l'e-banking, veuillez contacter immédiatement votre conseillère ou votre conseiller ou encore la hot-line e-banking.