Nos racines

  • L'histoire d'une banque extraordinaire

    La BAS trouve son origine dans les cercles écologiques, alternatifs et à orientation anthroposophique des années 1980. Les bouleversements de 1968 donnent lieu à l’expérimentation de nouveaux modes de vie, de la communauté d’habitation aux bistrots et entreprises autogérés. Pour le financement de ces projets, on se met à rêver d’un marché des capitaux alternatif, à même de satisfaire des idéaux sociaux et écologiques élevés.

    La place financière suisse en plein bouleversement

    Les scandales et abus, qui secouent la place financière suisse à cette époque, contribuent largement à faire avancer l’idée. De plus en plus de personnes sont en quête de placements acceptables d’un point de vue éthique.

    Création de l’«Association de soutien pour une banque alternative»

    La mise en réseau avec les organisations politiques environnementales et alternatives ainsi que la création de l’«Association de soutien pour une banque alternative» en novembre 1987 sont décisives. L’association lance la recherche de fonds pour constituer le capital social et œuvre à la concrétisation du projet. Après beaucoup de travail et de débats, un dossier solide est déposé devant la Commission fédérale des banques. Celle-ci donne son feu vert à l’été 1990.

    La BAS ouvre ses portes

    La Banque Alternative Suisse ouvre ses portes le 29 octobre 1990, avec huit collaboratrices et collaborateurs. Elle emploie aujourd’hui quelque 80 personnes sur quatre sites. La BAS a connu une évolution fulgurante. Le total du bilan a franchi la barre du milliard de francs en 2010. Dans toute la Suisse, plus de 4’800 actionnaires et plus de 30’000 clientes et clients contribuent à l’essor de la BAS. Quel que soit son développement, elle reste fidèle à ses racines et à ses valeurs: la Banque Alternative suisse est réellement différente.

  • 1982 Un sondage de la Déclaration de Berne démontre qu’en Suisse, beaucoup de gens seraient intéressés par une banque aux objectifs sociaux et écologiques.

    1987 Fondation du Groupe de travail Banque alternative (GTBA), qui crée en novembre l’Association de soutien pour une banque alternative en Suisse. L’association compte rapidement au nombre de ses membres 1600 personnes ainsi que 120 organisations et entreprises.

    1988 Première assemblée générale de l’Association. Elle décide que la future banque s’appellera « Banque alternative » et choisit la forme juridique de la société anonyme. La collecte du capital-actions débute en juin. Des secrétariats sont ouverts à Genève et au Tessin.

    1989 Adoption provisoire des statuts, des directives en matière de placement et de crédit ainsi que des règlements internes d’organisation et d’affaires.

    1990 Dépôt de la demande d’autorisation d’exercice de l’activité bancaire et d’ouverture de la Banque alternative BAS auprès de la Commission fédérale des banques (CFB). Un total de 2700 personnes, organisations et entreprises ont souscrit un capital-actions de 9,5 millions de francs, soit 4,5 millions de plus que la loi l’exige. La CFB octroie son autorisation en août et la BAS ouvre ses guichets à Olten le 29 octobre.

    1991 La BAS termine l’exercice avec un total du bilan de 57 millions de francs et une perte de 756 000 francs. Elle compte 3750 clientes et clients ainsi que 103 preneuses et preneurs de crédit.

    1992 La section francophone de l’association est rappelée à la vie sous forme d’« Association romande pour la promotion de la Banque alternative BAS ». La banque termine l’exercice avec un bénéfice net de 267 000 francs et un total du bilan de 92 millions de francs.

    1993 La perte reportée de la banque est intégralement compensée. Une première augmentation de capital débute.

    1994 L’exercice se termine sur un bénéfice net de 291 000 francs. Pour la première fois, 100 000 francs peuvent être alloués au fonds d’encouragement défini dans les statuts.

    1995 La banque fête son 5e anniversaire. Le total de son bilan s’élève désormais à 185 millions de francs; elle compte 9300 clientes et clients ainsi que 350 preneuses et preneurs de crédit.

    1996 La BAS se raccorde au SIC (Swiss Interbank Clearing), ce qui lui permet d’accélérer le traitement des virements. L’association Fonds d’innovation succède au fonds d’encouragement.

    1997 Introduction de la carte ec-Bancomat pour les clientes et les clients de la BAS. La banque ouvre une représentation à Lausanne.

    1999 Les effectifs de la BAS augmentent de 36 %. Son système informatique est intégralement renouvelé.

    2000 La BAS fait état de chiffres réjouissants pour son 10e anniversaire. Son bénéfice annuel de près de 600 000 francs lui permet de verser son premier dividende.

    2001 Le total du bilan progresse à un demi-milliard de francs (+ 13 %), et les crédits octroyés atteignent 512 millions de francs (+ 18 %). le nombre des membres de la direction passe à trois.

    2002 La vente des deux fonds de placement socio-écologiques de la Banque Sarasin « OekoSar Portfolio » et « ValueSar Equity » est lancée. Un nouveau système de salaire est élaboré.

    2004 La BAS lance avec succès son Hypothèque-BAS, qui repose sur le Rating immobilier de la BAS. L’assemblée générale approuve la nouvelle politique de dividende et, avec elle, l’abolition du plafond du dividende.

    2005 La BAS ouvre le bureau d’information de Bellinzone et est désormais présente dans toutes les régions linguistiques. Elle compte plus de 20 000 clientes et clients. Le « Prix Égalité » récompense sa politique exemplaire d’égalité des chances. Un organe de contrôle d’éthique externe remplace le conseil d’éthique. Le total du bilan augmente de 6,5 % à 691 millions de francs.

    2006 La BAS fête son 15e anniversaire et publie un ouvrage intitulé « L’histoire d’une banque extraordinaire : L’alternative ». La BAS adhère à la Fédération européenne des banques éthiques et alternatives FEBEA. Elle agrandit son bureau d’information zurichois.

    2007 La BAS adhère au réseau de banques Esprit et introduit le nouveau système bancaire « Finnova ». Le total du bilan passe à 772 millions de francs.

    2008 La crise financière est à la une de tous les journaux. La BAS enregistre un afflux exceptionnel de clientèle et de nouveaux fonds. Elle confère une base institutionnalisée élargie à la codécision des collaboratrices et collaborateurs. Elle est la première banque de Suisse à calculer avec précision les émissions de CO2 de certains domaines de crédit.

    2009 La BAS emménage dans son nouveau siège social à Olten. Il s'agit du premier bâtiment construit avec le label Minergie-P dans le canton de Soleure. La raison sociale Banque alternative BAS est modifiée en Banque Alternative Suisse SA. Le total du bilan augmente à 925 millions de francs.

    2010 La BAS fête son 20e anniversaire. En mars, elle ouvre un nouveau centre de conseil. Au dernier trimestre, elle enregistre deux records d’un coup: son total du bilan dépasse le milliard de francs et elle accueille son 25 000e client dans le hall des guichets d’Olten.

    2011 L’AG adopte de nouvelles lignes directrices, sur la base desquelles le CA élabore une nouvelle stratégie. La BAS se positionne comme leader crédible du secteur des opérations bancaires exclusivement éthiques.

    2012 la BAS met en place un instrument qui permet d’exclure les demandes de crédits ayant trait aux projets de construction favorisant le mitage du territoire. Elle obtient la deuxième place du prix du développement durable décerné à des PME par la ZKB (Banque cantonale zurichoise) pour l’application conséquente de ses lignes directrices dans ses activités quotidiennes.

    2013 L’image de la BAS a été complètement retravaillée en 2013. Un logo adapté en douceur, de nouveaux caractères, des couleurs fraîches et un monde photos mettent encore mieux en valeur la marque BAS et son unicité.

    2014 La BAS élargit son offre dans leconseil en placement en introduisant lemandat de gestion de fortune. La sommedes crédits octroyés atteint pour la premièrefois plus d’un milliard de francs. Le centrede conseil de Zurich s’installe en été dans lequartier de Kalkbreite, dans ses propres locaux,plus spacieux. Le lotissement organisé encoopérative est considérée comme un projetparticipatif et écologique porteur d’avenir.

    2015 La BAS lance deux nouveauxproduits: le compte 7sur7 Plus et l’Hypothèque Actionnaire BAS, conçus spécialement pourses actionnaires. En automne, la représentationde Lausanne déménage au Flon, quartierdynamique de la ville.

  • Organisations nationales

    • Action place financière suisse
    • ATE Association Transports et Environnement
    • Centrale sanitaire suisse
    • Claro fair trade AG
    • Déclaration de Berne
    • EcoSolidar
    • EPER Entraide protestante suisse
    • Fonds social Helvetas
    • Greenpeace Suisse
    • Grüne Partei Zurich
    • Interteam, Lucerne
    • Magasins du Monde
    • Mouvement anti-apartheid de Suisse
    • Mouvement chrétien pour la paix
    • Parti écologiste suisse
    • Réseau pour l’autogestion
    • SIB, Syndicat industrie et bâtiment
    • Swissaid
    • terre des hommes suisse, section alémanique
    • Union suisse des lithographes USL
    • Verein M-Frühling
    • WWF Suisse

    Organisations régionales, entreprises (extrait)

    • Anwaltsgemeinschaft, Bâle
    • ARBA Dachgenossenschaft Winterthour (architecture+construction)
    • Associazione Cultura Popolare, Balerna TI
    • Basisdruck AG, Berne
    • Beratungsgemeinschaft ARGO, Männedorf
    • Förderverein ProWoz, Zurich
    • Gemeinschaftsstiftung Netzwerk, Zurich
    • Genossenschaft Fass-Beiz, Schaffhouse
    • Genossenschaft Hörgeschädigten-Elektronik, Wald ZH
    • Genossenschaft Kreuz, Nidau
    • Genossenschaft Ochsen, Zofingen
    • Genossenschaft Phönix-Laden, Bienne
    • Laborgemeinschaft 1, Zurich
    • Magasins du Monde, Lausanne
    • metron AG, Brugg
    • Ökozentrum Langenbruck
    • Prodotti Terzo Mondo, Bellinzona
    • Reformierte Kirchgemeinde Birsfelden BL
    • ropress, Zurich
    • Sozialdemokratische Partei Münchenstein BL
    • Sozialdemokratische Partei BL, Liestal
    • SSR-Reisen, Zurich
    • Stiftung Abendrot, Basel
    • Stiftung Zentralstelle Studentenschaft, Uni Zürich, Zurich
    • Transa Backpacking AG, Zurich
    • VPOD Sektion Zürich, Lehrberufe, Zurich
    • W+S AG, Rohr AG
    • Wogeno Bern, Berne
    • Wogeno, Olten
    • Zentralamerika-Sekretariat, Zürich