Prises de position

La BAS sur les questions d’actualité de politique financière

05.06.2019

La Banque Alternative Suisse, solidaire de la grève des femmes

La Banque Alternative Suisse soutient la deuxième grève nationale des femmes, le 14 juin prochain. La banque s’engage en faveur de l’égalité depuis sa création. Elle permettra à ses employées et employés de cesser le travail.

Une grève nationale des femmes aura lieu dans toute la Suisse le 14 juin 2019, pour la deuxième fois depuis 1991. Des milliers d’entre elles manifesteront contre le harcèlement, la violence et la discrimination. Elles demandent – entre autres – des salaires égaux, des rentes de retraite décentes ainsi que la reconnaissance du travail domestique et de soins. La Banque Alternative Suisse (BAS) est solidaire des grévistes. Elle invite toutes ses employées et tous ses employés à participer au mouvement, et cela pendant les heures de bureau.

L’égalité, au cœur des préoccupations de la BAS

L’égalité est importante pour la BAS depuis sa création. La banque soutient les exigences de la grève et elle a déjà mis en œuvre la plupart de ses revendications. Ainsi, elle verse le même salaire aux femmes et aux hommes pour le même travail, encourage le temps partiel et respecte un quota au sein de son conseil d’administration. « Malheureusement, cette façon de gérer une entreprise est encore très minoritaire », déplore Anita Wymann, présidente du conseil d’administration de la BAS.

« Il est temps de renvoyer un signal »

On peut noter quelques améliorations dans l’égalité depuis la première grève des femmes, il y a 28 ans, surtout sur le plan juridique. Pourtant, comme le souligne Anita Wymann, « la concrétisation de nombreuses exigences en matière d’égalité se fait attendre ». À l’instar des initiatrices de la deuxième journée de grève, elle estime qu’un nouvel élan est nécessaire : « Il est temps de renvoyer un signal. Et la BAS y participe avec plaisir. »